Publié le 19/09/2148

Séminaire "Quels apports des sciences humaines et sociales pour la gestion des espaces naturels" ? 7 octobre 2021

RDV le 7 octobre 2021
Amphithéatre de la chocolaterie de l'école de la nature et du paysage
3 rue de la chocolaterie, à Blois (41)
Lien vers le formulaire d'inscriptions

Lien vers le programme
 

Contexte :

Les gestionnaires d’espaces naturels ligériens ont exprimé le souhait de mieux intégrer les préconisations issues des sciences humaines et sociales (SHS) dans leurs actions. Cette nécessité résonne également avec la crise sanitaire que nous traversons, et durant laquelle garantir un accès à la nature de proximité aux riverains s’est révélée cruciale pour leur bien-être. Ce besoin, et ces solutions fondées sur la nature, doivent s’articuler avec la préservation d’espaces naturels parfois fragiles. Il semble également pertinent d’interroger le rapport « sensible » que peut avoir l’homme à la nature, et de s’en inspirer pour communiquer et sensibiliser les utilisateurs aux trésors naturels locaux.

Enjeux et objectifs :

Comment étudier les liens entre les usages (passés, présents et futurs) et la gestion des espaces naturels ? Que peuvent apprendre les gestionnaires d’espaces naturels des sciences humaines et sociales ? Alternant retours d’expériences, temps d’échanges et table ronde, le séminaire du 7 octobre 2021 à l’école du paysage de Blois sera également l’occasion de mettre en lumière les projets phares ligériens sur le lien entre nature et SHS. Cette journée sera organisée conjointement par le Centre de Ressources Loire nature, la Zone Atelier Loire et le Groupe d’Histoire des Zones Humides.

Les objectifs principaux de ce séminaire seront de :

  • Sensibiliser les acteurs naturalistes à l’importance de prendre en compte les sciences humaines et sociales ;
  • Favoriser le partage de connaissances scientifiques acquises et les échanges entre les acteurs, notamment entre chercheurs et gestionnaires ;
  • Partager sur les freins (scientifiques, techniques, financiers, etc.) à la gestion de ces espaces sensibles et identifier des pistes de travail pour les dépasser ;
  • Identifier les meilleurs moyens de communiquer auprès du grand public sur la gestion des espaces naturels.

Cibles :

L’évènement s’adressera principalement aux acteurs ligériens : gestionnaires d’espaces naturels, chargés de suivis naturalistes, coordinateurs de programmes liés à la biodiversité, chercheurs, collectivités et à toutes les personnes intéressées d’en savoir plus sur les rôles sociaux et les perceptions du public et des gestionnaires associés aux espaces naturels. Des acteurs d’autres secteurs géographiques seront également les bienvenus, dans la limite du nombre de places disponibles et du respect des consignes sanitaires.

Programme :
 

I. La perception des espaces naturels à travers l’histoire (9h30-10h45) :

  • La Bible, un manuel ou un anti-manuel de protection de la nature ? - Bertrand SAJALOLI, Université d’Orléans, CEDETE et président du Groupe d’Histoire des Zones Humides ;
  • Usages et représentations des milieux humides, une histoire longue à intégrer dans leur gestion (rétrospectives depuis le XIVe siècle) – Sylvain DOURNEL, Groupe Histoire des Zones Humides
  • 10h45-11h15 : Pause du matin

II. Illustrations des relations entre les hommes et les fleuves (11h15-12h15) :

  • Les relations homme-rivière au cours des deux derniers millénaires : l'exemple des vestiges archéologiques découverts dans la Loire moyenne. – Annie Dumont, Ministère de la Culture (DRASSM) et UMR ARTEHIS ;
  • 11h45-12h15 : Préserver et restaurer la dynamique fluviale de l’Allier : comment faire évoluer les perceptions locales pour favoriser la libre évolution des fleuves et rivières ? – Julien SAILLARD, CEN Auvergne ;
  • 12h30-14h00 : Repas du midi

III. Tenir compte des SHS dans la gestion des espaces naturels (14h00-16h00) :

  • Préserver l'expérience environnementale pour préserver les écosystèmes ? Réflexions à partir du projet RhonaVel'eau – Marylise COTTET, CNRS & Hervé COQUILLART, expert indépendant ;
  • Selon les contextes locaux, pourquoi et comment enquêter les usagers lorsque l’on gère des milieux naturels ? Théorie et illustrations pratiques - Caroline LE CALVEZ, CEDETE de l’Université d'Orléans ;
  • Comment concilier les objectifs de protection des espaces naturels, avec les problématiques des usages et usagers de ces derniers ? L’exemple des basses vallées angevines depuis les années 1990 – Marie FOURNIER & Mathieu BONNEFOND, CNAM ;
  • 15h30-16h00 : Pause de l’après-midi

IV. Table Ronde pour conclure la journée (16h00-17h15)

Animation par Jeannine CORBONNOIS (Université du Mans – Chercheure émérite Géographie physique et géomorphologie).

Participants : Rémi LUGLIA, SNPN ; Lenny BOULAY, Conseil Départemental d'Indre-et-Loire ; Frédéric BRETON, CEN Centre-Val de Loire ; Bertrand SAJALOLI, Université d'Orléans.

Informations pratiques :

En lien avec la situation sanitaire liée au Covid-19, un protocole sanitaire sera partagé aux participants avant l’évènement et des ajustements logistiques pourront être prévus juste avant l’évènement. Un pass sanitaire complet sera demandé.
L’inscription est gratuite dans la limite des places disponibles. Les déjeuners seront pris en charge par les organisateurs.
Le séminaire est organisé le 7 octobre 2021, dans l’Amphithéâtre de l’Ecole de la Nature et du Paysage (INSA Centre Val de Loire), 3 rue de la Chocolaterie, CS 23410 41034 Blois cedex. (à 3 min à pied de la gare)

Perspectives :

Les pistes de travail identifiées à l’issue de ces journées pourront favoriser l’émergence de nouveaux projets de recherche par exemple, mais aussi l’identification de nouveaux axes de travail dans le cadre du prochain Plan Loire (après 2021) :

  • Comprendre les perceptions que les usagers ont des espaces naturels et les meilleurs moyens de les étudier ;
  • Mieux associer les moyens de gestion des espaces naturels aux nouveaux usages ;
  • Développer des projets communs autour de la perception et de la fréquentation des espaces naturels ;
  • Elaborer des documents, sur la base des échanges, pour diffuser de bonnes pratiques de gestion des espaces naturels prenant en compte les apports des sciences humaines et sociales.